fbpx

Trekking sur le Mont Amiata

L’Amiata est un ancien volcan qui se dresse à l’improviste entre les campagnes de Sienne et de Grosseto. La « Vetta », le sommet, atteint 1738 m et constitue un SIC (Site d’importance communautaire). L’Amiata est à la fois mont et montagne selon que l’on préfère mettre l’accent sur la partie féminine ou masculine. La première évoque ses lignes délicates et légères, la pureté de ses eaux et l’amosphère envoutante de ses hêtraies. La seconde évoque les rudesses, les cavités, les gorges, les ravins et les parois rocheuses.

LÉGENDES

mont amiata légendes

Ce Yin et Yang se reflète également dans le patrimoine de légendes : tendres légendes d’amour (Le Parto della Contessa, Pré de la Comtesse, la belle Antiglia) ou contes de fées ; légendes violentes et sanguinaires dont les protagonistes sont des dragons ou des monstres (le dragon de la Forêt, le monstre de Semproniano) ou encore légendes de blasphémateurs et de malfaiteurs.

MYSTICISME

Il y a une aura spirituelle et mystique, une forte énergie que l’on ressent dès que l’on pénètre ce coin de Toscane un peu sous-estimé et oublié. Sur le Monte Labbro se trouvent les ruines de la Tour de Davide Lazzaretti (à la fin du 19 ème siècle, il tenta de construire une société égalitaire basée sur les principes chrétiens mais il fut assassiné) et aussi une communauté tibétaine Dzog Chen de Merigar. L’énergie la plus forte est celle de sa nature sauvage qui encore aujourd’hui offre des sites vierges et des panoramas suggestifs.

GÉOLOGIE

Les éruptions volcaniques, commencées il y a environ un million d’années et terminées il y a 180 mille ans, ont déterminé sa formation; la roche qui la caractérise est la trachyte, une roche volcanique effusive poreuse et très perméable qui est aussi l’origine des eaux thermales qui coulent en abondance dans ce territoire.

FLORE

Jusqu’à 1100 mètres, l’Amiata est recouvert d’amples châtaigneraies et de grandes et fascinantes hêtraies. On trouve également un reboisement de conifères. Le sous-bois est caractérisé par d’importantes floraisons : primevères, scilles, anémones, lys rouges et orchidées (Héllebore commune, orchidée romaine, orchidée maculée et orchidée sarde).

Faune

La cavité des vieux troncs de châtaigniers et de hêtres constitue le refuge idéal pour les différentes espèces d’oiseaux dont : la hulotte, la chouette, la sittelle, le pivert rouge majeur et mineur, et différentes espèces de chauve-souris. Au-dessus des feuillages volent l’aigle et l‘épervier. Dans les bois, la buse, la buse au miel, le rare harrier, des mammifères comme le chevreuil, le blaireau, le porc-épic, l’écureuil, le sanglier et le loup présent en grand nombre.