fbpx

Trekking dans les Alpes Apuanes

trekking dans alpes apuane

LES ORIGINES DES APUANES

Définies comme « les montagnes nées de la mer », elles se forment il y a environ 220 millions d’années pendant le trias lorsque de la mer la plus profonde des falaises calcaires massives croissent en hauteur et vont former la crête actuelle dont l’altitude maximum atteint les 1947 m au Mont Pisanino. Leur nature calcaire est évidente dans les différentes formes karstiques qui se manifestent, on y compte plus de 1300 grottes de différentes grandeurs, tandis que des phénomènes de métamorphisme donnent naissance à des gisements de marbre dont l’exploitation représente depuis des siècles la ressource principale de l’économie locale.

LA FLORE

Les microclimats particuliers liés à la proximité de la mer, à l’exposition des versants et aux brusques changements d’altitude ont généré une exceptionnelle variété de flore spontanée où l’on compte environ les deux tiers des espèces végétales présentes dans la péninsule. Des arbustes du maquis méditerranéen aux bois de feuillus, aux grands châtaigniers ….à la hêtraie, jusqu’aux étendues d’érables en altitude, des prés de narcisses, orchidées et asphodèles, lys de Saint Jean et bien d’autres encore. En somme, pendant notre randonnée, nous pourrons avoir la grande occasion de rencontrer et de connaître une multitude de plantes appartenant à des milieux naturels bien différents entre eux.

LA FAUNE

En ce qui concerne la faune, grâce à la protection garantie par le Parc, elle a sensiblement augmenté au cours des dernières années en nombre et en quantité d’espèces présentes. L’aigle royal a fait son retour et y fait son nid stablement : parmi les rapaces de jour, le faucon pèlerin, la crécerelle et la buse, et pour les oiseaux de nuit le hibou, le grand-duc, la chouette et la hulotte sont les espèces les plus répandues. Le majestueux corbeau impérial, le chocard à bec jaune et le plus rare crave à bec rouge dont le bec rouge est devenu le symbole du parc. Parmi les mammifères, on trouve le chevreuil, le sanglier, récemment le cerf et le mouflon, robuste et agile, introduit dans les années 80 pour la chasse ; il s’est adapté à merveille si bien qu’on peut l’observer facilement. En 2008, on a pu constater la présence du loup qui y a trouvé un habitat naturel et a de nouveau colonisé Apuane. L’exemplaire le plus caractéristique, avec le triton alpestre des Apuane, est le géotriton italien, ancien amphibien. Voilà bien des raisons pour visiter les Alpes Apuanes, il ne reste plus qu’à partir !