fbpx

Randonées en MTB en Toscane

Loin de la pression du chronomètre et du classement et sans obligation de résultat, la rando en MTB offre une vision plus ample par rapport aux autres disciplines du VTT. Pédaler dans la magnifique nature de la Toscane, sans être limité par le temps, a fait du VTT le numéro 1 sur le podium des loisirs préférés des français, et maintenant occupe une excellente position en Allemagne et en Italie.
Si l’on s’éloigne du goudron et des parcours envahis par des engins à moteur, on accède à des paysages de rêve faits de routes blanches, de pistes panoramiques qui traversent forêts et montagnes, de sentiers et de single tracks amusants. Les montées et les descentes en VTT ne font plus peur et l’envie de pédaler sur des terres lointaines ou d’aller découvrir des lieux peu fréquentés à deux pas de la ville devient chose aisée. C’est dans cet esprit que nous voulons vous emmener explorer notre territoire et au-delà….

VTT à Monteriggioni

Découvrir la campagne autour de Sienne ou de Florence, le littoral de la Maremme et les îles de l’archipel toscan, les monts du Chianti et des Apennins, les vallées, en pédalant en joyeuse compagnie sans s’inquiéter de rien, bien au contraire en accueillant le soleil, le vent et la pluie comme d’agréablescompagnons de voyage. De la brève sortie à de longues distances, l’excursion peut être simple, touristique ou bien très sportive et technique. Il ne faudra pas craindre la fatigue !

 Car il y aura de courtes pauses pendant lesquelles connaître et comprendre le milieu où l’on est en train de pédaler, elles nous donneront le repos nécessaire pour continuer l’aventure. Parfois, pousser le VTT ou bien le porter peut donner l’occasion d’atteindre un lieu ou un panorama incomparables. Du point de vue du matériel, le VTT aura de préférence des suspensions antérieures et des suspensions antérieures et postérieures pour les excursions présentant des tronçons inégaux, pierreux ou hors sentier. Sans impératif de performance, le poids et le rendement ne sont pas de première importance pour les excursions brèves mais pour celles sur plusieurs jours et sur des parcours difficiles, la qualité peut être déterminante. L’équipement de base comprend bien sûr le casqueet les gants, une veste imperméable et si possible un caleçon rembourré, ce qui rendra la journée plus agréable. Ne pas oublier la protection solaire en été, afin d’éviter les coups de soleil et les lunettes de soleil. Apporter assez d’eau pour bien s’hydrater et de quoi s’alimenter régulièrement pour éviter les fringales ou l’hypoglycémie ; gel, barres énergétiques, fruits secs…. Nous traiterons ces aspects dans les prochains articles sur le vélo !